Catégories
Articles récents
Archives
Étiquettes
Homeo Pour Tous | Piercing
2046
single,single-post,postid-2046,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,smooth_scroll,,wpb-js-composer js-comp-ver-3.6.12,vc_responsive

Blog

Piercing

Piercing

La mise en place d’un bijou métallique ou piercing est une pratique très ancienne qui concerne, par tradition, le lobule de l’oreille, en tout cas dans notre civilisation. Actuellement les endroits ainsi ornés sont variables: lèvres, narines, arcades sourcilières, mamelons, nombril, langue, organes génitaux, etc.
Les adolescents utilisent le piercing en grand nombre (on parle de 100 000 personnes par an, comme un rite de passage pour attester que leur corps leur appartient, et non à leurs parents. Dans les cultures traditionnelles, cette pratique était considérée comme un signe d’appartenance sociale. Il existe en France 1 000 à 2 000
perceurs, mais ils ne sont pas tous des professionnels de l’hygiène. Le piercing constitue une effraction cutanée qui doit être faite avec les plus grandes précautions. On enregistre environ 10 I 20 % de complications infectieuses locales, en particulier virales (hépatite B ou l’incidence du VIH (sida) est encore mal évaluée.

Il y a également un risque allergique non négligeable: eczéma de contact, plus souvent lié aux antiseptiques locaux qu’à la nature des matériaux utilises. Il n’y a aucune réglementation en France, mais un guide des bonnes pratiques a ete édite en 2001.
Il existe également des pratiques similaires: le tatouage,
qui est relativement traditionnel, mais aussi le btanding II s’agit du marquage d’un sigle ou d’un dessin au fer rouge sur la peau. Cette démarche d’ordre tribal est non seulement douloureuse mais elle
comporte des risques évidents.
Les produit une brûlure profonde avec un risque élevé d’infection.

0