Catégories
Articles récents
Archives
Étiquettes
Homeo Pour Tous | Histoire de l’homéopathie
1397
single,single-post,postid-1397,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,smooth_scroll,,wpb-js-composer js-comp-ver-3.6.12,vc_responsive

Blog

Décharge

Histoire de l’homéopathie

Voici les noms marquants de l’histoire de l’homéopathie. Hippocrate (460-377 av. J.-C.) avait, pour ainsi dire, prévu l’homéopathie puisqu’il affirmait qu’il y a deux manières de soigner: par les contraires et par les semblables.
Paracelse (1493-1541) connaissait lui aussi cette dualité. Il soignait la diarrhée avec de l’hellébore (sachant très bien que l’hellébore peut provoquer la diarrhée). Il donnait des doses très petites: la vingt-quatrième partie d’une goutte. L’homéopathie va beaucoup plus loin dans la dilution, et n’a pas conservé l’aspect ésotérique de l’œuvre de Paracelse. Christian Samuel Hahnemann (1755-1843) fut le véritable fondateur de la méthode homéopathique. Il redécouvrit en 1790 le principe de similitude et généralisa son utilisation. Il disait: «Que les semblables guérissent les semblables.» Il s’aperçut dans un second temps qu’il suffit de dilutions infinitésimales pour obtenir cette guérison. Il publia son livre fondamental, l’Organon de l’art de guérir, en 1810 en Allemagne. La première traduction française date de 1824. Hahnemann, né en Saxe, termina sa vie à Paris. Il est enterré au cimetière du Père-Lachaise. Sébastien des Guidi ( 1769-1863), comte d’origine italienne, médecin, introduisit l’homéopathie en France (et plus précisément à Lyon). Constantin Herîng (1800-1880) introduisit l’homéopathie en Amérique. Il prolongea l’œuvre de Hahnemann en découvrant des médicaments importants, par exemple LACHESIS MUTUS.

James Tyler Kent (1849-1916), médecin américain de grande renommée, laissa une empreinte durable sur l’homéopathie en insistant sur la nécessité de ne donner qu’un seul médi- cament homéopathique à la fois. Il publia un répertoire des symptômes homéopathiques, encore utilisé actuellement.
Antoine Nebel, à Lausanne, Léon Vannier, à Paris, Charles Rousson, à Lyon, sont les grands noms du xxe siècle.
Par leur enseignement, ils ont contribué au renom de l’homéopathie.

0